La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin n'est pas ouvert le dimanche 09 67 32 98 90
logo Biocoop
Biocoop Marianne

Sociétaires Biocoop : la bio les rassemble

Sociétaires Biocoop : la bio les rassemble

Le 14/09/2021

Magasin, salarié, groupement de producteurs, association de consommateurs, chaque sociétaire peut faire entendre sa voix chez Biocoop dans un objectif commun : développer la bio dans un esprit d’équité et de coopération. Ce modèle kaléidoscopique est un réseau original, toujours plein de vitalité !

Magasin, salarié, groupement de producteurs, association de consommateurs, chaque sociétaire peut faire entendre sa voix chez Biocoop dans un objectif commun : développer la bio dans un esprit d’équité et de coopération. Ce modèle kaléidoscopique est un réseau original, toujours plein de vitalité !

Illustration CB 116 - ©Arnaud Tracol

Au lieu de ronronner autour de ses 35 ans d’expérience, Biocoop a rejoint l’écurie des Licoornes*, de jeunes coopératives engagées dans des secteurs clés – électricité, transport, téléphonie... – pour la transition citoyenne et écologique. Ensemble, elles veulent inventer le monde d’après. C’est dire si la dynamique est toujours là !

« Biocoop n’est pas juste un réseau de gens qui veulent changer le monde, de façon déclarative, commente Chahin Faïq, animateur de la vie coopérative de Biocoop, il y a des règles, fixées démocratiquement par les sociétaires. C’est ce qui nous différencie des franchises où c’est la tête qui décide. »

La société anonyme coopérative Biocoop est compo­sée de quatre collèges de sociétaires : les magasins et les groupements de producteurs, qui ont un statut de sociétaire-coopérateur, et les associations de consom­mateurs et les salariés qui sont simplement sociétaires. Forte de cette diversité et de la multiplicité des points de vue, « la vie politique est riche dans nos assemblées, se réjouit Chahin Faïq. Souvent, plus une coopérative grandit, plus il y a de distance entre la base et la tête. Chez Biocoop, chaque sociétaire est incité à donner son avis, les coopérateurs sont obligés de participer. Le lien est ainsi entretenu ».

* Référence aux « licornes », des start-up à la croissance fulgurante (Uber, Airbnb…) pouvant se permettre des levées de fonds de plusieurs millions de dollars ou d’euros pour se développer encore plus.

En mode projet

Ce fonctionnement « tient à l’histoire même de la coopérative », explique Chahin Faïq. Biocoop s’est créée en 1986 en tant qu’association loi 1901, fondée par des coopératives de consommateurs avant d’accueillir des magasins sous d’autres statuts (SARL, Scop…). Lorsqu’elle s’est transformée en SA coop en 2002, ses adhérents sont devenus sociétaires-coopérateurs, comme le sont aujourd’hui aussi les groupements de producteurs bénéficiant de services de la coopérative. Elle a aussi proposé aux salariés des services centraux, des plateformes, des magasins et à ceux travaillant dans les groupements de producteurs de contribuer au projet politique global en prenant une part sociale. Ils le font à titre individuel, sur la base du volontariat, bénévolement et sur leur temps personnel.
Chaque sociétaire dispose d’une voix dans les ins­tances politiques de la coopérative. C’est ce qui fait la différence avec les actionnaires d’une entreprise classique, où le nombre de voix est proportionnel au nombre d’actions détenues... et revendables au plus offrant. Une pratique impossible chez Biocoop.

Le sociétaire reçoit un mail après chaque conseil d’administration, il est informé des comptes, des projets et des orientations stratégiques, il peut débattre de l’avenir du réseau, porter des projets lors des nombreuses assemblées organisées par bassin, par région et au niveau national. Il vote les décisions et élit les représentants au conseil d’administration.

« Il y a peu d’entreprises où autant d’acteurs différents, qui pourraient vouloir potentiellement des prix ou des salaires plus ou moins élevés, sont réunis autour d’un projet politique global et recherchent l’intérêt collectif plutôt que leur intérêt particulier, reprend Chahin Faïq. Qu’un salarié puisse participer aux décisions de son entreprise et qu’elle bénéficie de sa vision, c’est formidable ! »

C’est grâce à ces regards croisés qu’ont été prises des décisions courageuses comme, en 2017, celle de ne plus vendre d’eau en bouteilles plastique dans les magasins Biocoop. D’autres projets sont en réflexion, par exemple l’accompagnement des salariés du réseau qui souhaiteraient reprendre l’activité d'agriculteurs prenant leur retraite...

Photo cadre - Louis Supiot (DR)

COLLÈGE SALARIÉS

Louis Supiot, contrôleur de gestion pour Biocoop SA Coop, services centraux, Rennes (35)

J’aime échanger avec les autres sociétaires salariés, des collègues des services centraux comme ceux des plateformes logistiques mais aussi des magasins. C’est la richesse des points de vue et la dimension de coconstruction du projet qui m’ont attiré chez Biocoop. Je n’aurais pas pu vivre cela dans une entreprise traditionnelle.

COLLÈGE PRODUCTEURS

Arnaud Legrand, agriculteur et administrateur de la coopérative Probiolor (54)

Je représente ma coopérative céréalière de Lorraine et en tant que producteur j’apporte le regard du terrain. Nous avons par exemple contribué à la rédaction du cahier des charges du label Bio Équitable en France. Notre investissement en tant que sociétaire est très structurant à l’intérieur de notre coopérative et dans les différentes filières de la bio.

Photo cadre - Arnaud Legrand (DR)

Photo cadre - Sophia Lakhdar©SightBySight_BIOCOOP

COLLÈGE CONSOMMATEURS

Sophia Lakhdar, membre du CA de l’association Bio Consom’acteurs et du CA de Biocoop

J’ai à cœur de contribuer au projet politique de Biocoop, en apportant à la réflexion collective ma connaissance de la communauté des consommateurs. J’encourage la coopérative à aller toujours plus loin sur les valeurs de consommation bio durable et responsable, et ainsi à s’affirmer comme un acteur clé du changement sociétal.

COLLÈGE MAGASINS

Hélène Debaets, cogérante de la Scop Au quotidien au Thor (84)

Être sociétaire magasin est pour moi synonyme de gérer une activité et des emplois porteurs de sens. Le magasin incarne le lien entre toutes celles et ceux qui font Biocoop, depuis les producteurs jusqu’aux consommateurs. J’écoute les demandes et les besoins de chacun et je transmets ces informations pour contribuer à l’évolution du réseau.

Photo cadre -Hélène Debaets (DR)

LES SOCIÉTAIRES DE BIOCOOP EN CHIFFRES**

20 Groupements de producteurs (viande, lait, céréales, maraîchage, arboriculture...)

577 Sociétaires Magasins (pour 678 points de vente)

4 Associations de consommateurs

474 Sociétaires salariés dont 62 % en magasins, 37 % de Biocoop SA et 1 % dans les groupements de producteurs.

** Au 15 janvier 2021

Retrouvez cet article dans le n° 116 de CULTURESBIO, le magazine de Biocoop, distribué gratuitement dans les magasins du réseau, dans la limite des stocks disponibles, ou à télécharger sur le site de Biocoop.

Retour